Facebook Twitter Instagram

Come to your senses Magazine

Les lieux

La Gascogne aux mille châteaux

La Gascogne, célèbre pour la richesse de son patrimoine architectural, abrite un grand nombre de châteaux. Ce qui lui vaut d’être surnommée « la Gascogne aux mille châteaux ».

Le terme de « château gascon » est inventé par Philippe Lauzun, écrivain et président-fondateur de la société archéologique du Gers dès 1891. Ce dernier dépeint ces fortifications comme des points d’ancrage constituant une ligne de défense entre les positions anglaises et françaises lors de la Guerre de Cent Ans. Une thèse finalement démentie par Jacques Gardelles, célèbre historien du XXème siècle, qui prête à ces châteaux une attribution résidentielle plutôt que militaire.

Si leur origine et fonction ne font pas l’unanimité, l’originalité architecturale des châteaux gascons, construits entre la fin du 13ème et le début du 14ème siècle, surprend. Une excentricité qui réside dans l’aménagement singulier de la bâtisse : plus haute que large, avec un logis, la grande salle du château, à tour adossée tandis que l’on observe traditionnellement des logis à tour détachée. Enfin, l’entrée du château ne se trouve pas au rez-de-chaussée mais au premier étage et l’accès s’effectue au moyen d’une échelle ou d’un escalier amovible !

L’apparence de la plupart des châteaux a évolué au fil des années et nombre d’entre eux sont aujourd’hui des résidences privées. Pour les visiteurs qui souhaitent partir à la découverte de ces joyaux de l’architecture gasconne, certains d’entre eux ouvrent leurs portes au public. Parmi les incontournables, il est possible de visiter le Château Monluc à Saint Puy, le Château de Termes d’Armagnac, dont la tour est classée monument historique, et le Château de Terraube dans le Gers.

Vestige de l’Histoire, le château gascon est une figure incontournable du patrimoine régional. Dressé en haut d’une colline, surplombant un village ou situé au bord d’un cours d’eau, il invite les promeneurs à l’exploration d’un paysage atypique et enchanteur.


Tags :


Réagir à cet article :




Commentaires (0) :