Facebook Twitter Instagram

Come to your senses Magazine

À la croisée des chemins

Dès le 9ème siècle, des milliers de pèlerins, originaires de toute l’Europe, cheminent vers Saint-Jacques-de-Compostelle où a été découvert le tombeau supposé de l’apôtre Jacques le Majeur.

Située à un carrefour stratégique avant la longue traversée des Pyrénées qui mène à l’Espagne, la Gascogne est le lieu où convergent les quatre voies du chemin historique : la route du Puy ou via Podensis, la voie d’Arles, le chemin de Vézelay et la voie de Paris.

Si le Whisky ou le Cognac doivent leur renommée et leur diffusion aux marins qui les transportaient à travers les mers aux quatre coins du Monde, l’Armagnac connut la gloire grâce aux pèlerins jacquaires. Au cours de leur pèlerinage, ces derniers goûtaient aux plaisirs de cette eau-de-vie d’exception lors d’étapes bien méritées. Selon la légende, Guillaume Magnier, un paysan picard, épuisé et dans l’incapacité de continuer à avancer, se serait même vu conseiller un onguent à base d’Armagnac, huile d’olive et suif de bougie pour soulager ses pieds malmenés. Considérant l’Armagnac comme un véritable remède, les pèlerins en furent de fervents ambassadeurs, vantant les mérites du délicieux nectar tout au long de leur voyage et rapportant quelques flacons dans leurs régions et pays d’origines.

Outre les bienfaits de ce bienvenu breuvage, le long périple des pèlerins - plus de 1400 kilomètres pour ceux qui empruntent la via Podensis - est agrémenté de nombreux monuments historiques, révélant aux yeux des voyageurs l’âme de la Gascogne : la Cathédrale Sainte-Marie d’Auch, la Collégiale Saint-Pierre de la Romieu et le pont de Lartigue entre Lectoure et Condom sont notamment classés au patrimoine mondial de l’Unesco.

Entre vignes et vestiges historiques, le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle est une manière authentique et originale de partir à la découverte des trésors de la région gasconne !


Tags :