Facebook Twitter Instagram

Come to your senses Magazine

Quelle place pour l’Armagnac bio ?

Le développement de la viticulture raisonnée, biologique voire biodynamique est une tendance de fond au niveau mondial, et en France en particulier. Particulièrement soucieux de leur environnement, les producteurs d’Armagnac s’inscrivent également dans ce processus durable.

Le travail de la terre impose de respecter son environnement. Conscients de ces enjeux, les producteurs d’Armagnac œuvrent depuis plusieurs décennies à l’adoption d’une viticulture durable.

Au niveau de la filière, les producteurs se sont engagés dans une démarche de réduction des traitements phytosanitaires, notamment en privilégiant des cépages comme le Baco, naturellement résistant aux maladies de la vigne. Parallèlement, la filière a établi en 2009 un diagnostic énergétique afin de réduire sa consommation d’énergie et ses  émissions de gaz à effets de serre. L’utilisation des sulfites en œnologie est par ailleurs interdite.

Certains producteurs choisissent par ailleurs de s’inscrire dans une démarche de viticulture 100% bio. Cette certification, qui ne recouvre pour l’instant que le travail de la vigne, impose l’arrêt de l’utilisation de produits phytosanitaires et leur remplacement par des produits naturels, que ce soit pour l’enrichissement des sols (composts de plantes, fumiers) ou pour lutter contre les maladies de la vigne (bouillie bordelaise, soufre limité).

Allant plus loin encore, quelques producteurs adoptent les principes de la biodynamie. Cette pratique de l’agriculture biologique prend en compte les influences du cycle lunaire et des forces telluriques pour le travail de la vigne. L’utilisation des plantes est poussée plus loin encore, servant à renforcer le système immunitaire des vignes et à enrichir l’écosystème qui les entoure en réintroduisant d’autres espèces au sein même du vignoble.

Tous ces efforts de génération en génération visent à préserver tant les territoires de l’Armagnac que les activités humaines qui en dépendent pour les générations futures. Protéger, améliorer et transmettre : les maîtres mots de l’agriculture durable sont aussi ceux de l’Armagnac.


Tags :